Le vrai visage du Vietnam

Lors de l'été 2017, j'exerce en tant que professeur d'anglais pour des écoles en milieu défavorisé dans le nord du Vietnam avec quelques amis. Cette expérience m'a permit de réaliser un échange culturel qui à changé ma vision du monde, notamment lorsque nous avons visité le vrai Vietnam dans le village natal de notre hôte.

Un lieu quelconque :

C'est dans le petit village de Nam Binh, à quelques heures au Sud-Ouest de Hanoï près des côtes de la mer de chine que Fadan, notre hôte Vietnamien, nous emmène rencontrer sa famille dans le lieu où il a grandit. Lorsque nous arrivons dans ce petit havre de paix nous remarquons le grand nombre de drapeaux jaune et blanc hissés sur le toit de chaque maisons. Les habitants nous observe comme si nous venions d'une autre planète. Ce n'est sans doute pas tous les jours que des blancs de 2m viennent fouler la terre battue des chemins de ce village.


Une étonnante cohabitation :

Nous traversons un pont et arrivons de l'autre côté du village. Les drapeaux ont disparus laissant place à de petits hôtels devant lesquels sont posés nourriture, boissons et autres offrandes. Nous apprenons alors la forte présence de deux religions dans ce petit village. Le Christianisme et le Taoïsme. Ainsi, la rivière, qui sépare le village en deux parties, sépare aussi les croyances des uns et des autres. Nous arrivons le 15 Août, jour important de la religion chrétienne ce qui explique les décorations des maisons aux couleurs du Vatican d'un côté de la rivière, mais de l'autre rien ne change. Je n'avais jamais vu de chose pareil avant cela et je n'en n'ai jamais revu depuis. Ou du moins pas aussi marqué.


Une vision interessante :

Nous arrivons donc chez nos hôtes ne sachant pas vraiment que penser de ce que nous venions de voir et d'entendre. Mais nous n'étions pas au bout de nos surprises. La maman, une dame âgée (environ 70 ans) nous accompagne pour nous montrer ses champs. Elle possède quelques animaux qu'elle est fière de nous présenter et plusieurs champs de riz. Chaque jour elle travaille ici, un travail long et difficile d'autant plus pour un âge avancé mais son sourire magnifique rayonne et impose l’humilité. Le soir pour leurs "invités d’honneur" comme ils nous appellent, ils décident de tuer un coq. Nous assistons donc pour la première fois à l’égorgement de cet animal. La scène est violente et difficile à regarder. Fadan nous explique alors que dans ces villages, a 12 ans les enfants apprennent à tuer tous les animaux qu'ils mangent. S'ils ne sont pas capable d'abattre un animal, ils n'ont plus le droit de le manger, ainsi, ils comprennent le sacrifice qu'il en coûte.


Par la suite, nous n'aurons plus la même vision du Vietnam. Les villes et paysages que nous avons visités nous ont coupés le souffle et fais découvrir des endroits d'une beauté extraordinaire, mais rien ne nous aura autant changé que ce petit village, vrai visage du Vietnam.





This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now